Adélaïde

Publié le par Noellia Lawren

Adélaïde

Assise sur une escarpolette, mimant une douce ingénue, Adélaïde se joue de ses galants.

Alanguie, le regard candide, sa chevelure embrase les airs au rythme de ses bercements.

Son voile s'échappe.

Dénudées, ses épaules laissent apparaître grâce et volupté, aux regards indiscrets.

Ses sensuels balancements ensorcellent les dandys captifs de ses charmes.

,Sa gorge se gonfle sous l'effort, libérant du corset un sein orgueilleux à la peau nacrée, affriolant ces oisifs jouvenceaux.

Son jupon se soulève, vision d'un tableau charnel.

Ses admirateurs espèrent sa chair, donner le frisson à la soie de sa peau, promesse d'une exquise sensualité.

Aphrodite tisse l'arantèle, emprisonne dans sa toile ses soupirants , au paroxysme de la félicité.

De tous ces libertins, la mante religieuse se délecte d'un joyeux festin.

Soudain, l'ondée s'invite à la fête, brisant l'enchantement.

Aucun ne cueillera la fleur d'amour de la belle Adélaïde.

Noellia Lawren
Tous droits réservés

Adélaïde
Adélaïde
Adélaïde
Adélaïde

Publié dans Poème

Commenter cet article

CLEON Pierre 26/07/2016 18:02

Poémes sexy et sensuel écrit très finement

Steph 16/12/2014 19:36

Adélaïde comme Adélaïde la maîtresse de Louis XIV ??? Sacrément cochon quand même ;-)

Nina 27/06/2017 17:59

Très joli poème et sûrement pas "cochon " comme vous le dites ! je le trouve subtil et délicat ; tout en sous-entendus ...disons plus exactement "libertin " et sensuel comme dit Pierre .