Au Royaume De L'Hiver

Publié le par Noellia Lawren

Au Royaume De L'Hiver

Tout est silence, figé, agenouillé.

Une mer d'or blanc, aux vagues irisées, inonde la plaine.

Le ruisseau se métamorphose en un serpent de glace.

Lente agonie de la nature.

 Sous son grand linceul, soumise à la morsure du froid, elle s'endort.

Des arbres aux squelettes blanchis, pendent des lambeaux d'écorces, torturés par le givre.

Seule présence humaine, quelques volutes de fumée s'échappent des cheminées.

Glaives translucides et acérées, les stalactites pendent des toits.

Premiers pleurs dans ce royaume !

Aquilon emporte à l'infini, dans son haleine glaciale, le hurlement plaintif d'un grand loup gris.

Une lune dorée, suspendue sous la voûte céleste, s'émerveille de ce monde endiamenté.

Noellia Lawren
Tous droits réservés

Au Royaume De L'Hiver
Au Royaume De L'Hiver
Au Royaume De L'Hiver
Au Royaume De L'Hiver
Au Royaume De L'Hiver
Au Royaume De L'Hiver

Publié dans Poème

Commenter cet article

missmot 09/11/2016 22:13

c'est très joli

Sevy28 11/02/2015 23:38

Pauvre loup ! Et moi alors, devant le poêle, je suis toujours aussi gelée !

noellia lawren 12/02/2015 00:13

l'hiver est bientôt terminé , retour des hirondelles

Kathy 27/01/2015 22:07

La description de l'hiver est très juste. Toujours aussi beau.