Avant L'Aube

Publié le par Noellia Lawren

Avant L'Aube

Trêve dans notre vie pour cette ultime nuit, arrêter les aiguilles du temps.

La lune pour témoin de nos amours secrètes.

Savourer chaque goutte de ce nectar charnel.

Un désir incendiaire consume nos corps.

Magie de l'interdit !

Esclave et vassal, soumis à la violence de notre soif l'un de l'autre.

Nos regards, nos baisers.

Une lave en fusion coule dans nos veines.

Frisson d'aile, tes mains papillonnent sur mes seins nus.

De chaque grain de ma peau, tu te délectes.

Une main gantée de douceur se glisse sous mes jupons, effleure mes bas de soie.

Mes soupirs t'encouragent, te guide au jardin de Vénus.

Tes mots tendres coulent comme du miel, tu m'emportes dans ton Eden.

Extase salvatrice, feu d'artifice d'une myriade d'étoiles d'or, nos corps, volcans en éruption, s'apaisent.

Foison de sentiments jurés éternels, sur un lit de fortune à l'odeur d'adieux, au fil de nos étreintes.

Des cendres de notre passion, je garderai un charbon ardent.

Dans un médaillon, j'emprisonne une mèche de tes cheveux.

Toutes ces belles heures sonnées, mon aimé, le temps n'a pas de rive.

L'aube fauve dissipe la nuit.

Ivre de bonheur, j'emporte le parfum de nos sueurs mêlées, ma peau marquée au fer rouge de tes caresses.

Chants sacrés, le vent envole tes mots aimants.

Vis mon bel amour !

Cultiver mon secret, épuiser mes souvenirs jusqu'à l'hiver de ma vie, éteindre le charbon ardent.

Nos épousailles dans l'au-delà, un rendez-vous pour dans cent ans.

Noellia Lawren
Tous droits réservés

Avant L'Aube
Avant L'Aube
Avant L'Aube

Publié dans Poème

Commenter cet article

Cleon 05/09/2016 18:55

Hot! Hot! Beau poéme !

noellia lawren 05/09/2016 22:09

merci Pierre

Kathy 27/01/2015 22:09

Joli poème. Termes très lyriques !