"Réveillon De Noël" - Réveillons Nos Consciences

Publié le par Noellia Lawren

"Réveillon De Noël" - Réveillons Nos Consciences

Vie de misère, bénie par Hadès.

Seul dans sa ronde, loin de l'âtre, riche d'amour de son chien galeux, se meurt en silence, un mendiant aux enfers de l'hiver.

Un mauvais génie a éteint son étoile.

Sentier d'infortune, pour compagne sa solitude.

La douceur d'un sourire, devenu misérable souvenir.

Cloué au pilori dans ce monde amer, sa vie éclaboussée de gris, son courage a fait naufrage.

Roi devenu gueux.

Sous le pont, dans sa maison de carton, point de Pénélope.

D'elle, une photo cornée, délavée par les larmes.

D'autres festoient. Réjouissances en famille, une pensée fugace, touche de bonne conscience entre les huitres et le foie gras:" Pauvres gens, dehors par ce froid glacial, le soir de Noël "

Souvenez-vous ! Assiette du pauvre, paille fraîche dans un coin d'étable, hospitalité d'antan.

Minuit sonne. Cris de joie, rires d'enfants, les cloches joyeuses carillonnent à toute volée.

Délivrance de ses souffrances.

Un ange passe, sourit au malheureux, emporte son âme vers l'étoile de Béthléem.

Noellia Lawren
Tous droits réservés.

Publié dans oeuvres critiques

Commenter cet article

Ckeon 17/11/2016 18:52

De nos jours cela ne devrait plus exister! Beau texte Noellia !

Faouzi karami 26/12/2014 21:46

Excellent

Kathy 16/12/2014 19:24

Magnifique poème qui dénonce une vérité terrible. Merci !