L'enfant de l'argent

Publié le par Noellia Lawren

L'enfant de l'argent

New York, Milan, Tokyo , Los Angeles.

Reine chaque jour dans ses beaux atours, pour un public idolâtre.

Famélique sous ses dentelles d'or , visage fantomatique , diaphane.

Juchée sur ses talons aiguilles, elle arpente les podiums.

Le vent égraine le sable du temps, éphémère beauté.

Comme un vieux clown , elle entame un dernier tour de piste.

Adieu flashs et projecteurs .

Dans sa loge, un vieil admirateur lui offre des fleurs.

Elle minaude, joue l'ingénue.

Charmé, éblouit, le vieux beau amoureux lisse son plumage,

Enumère ses biens, promet des épousailles.

Mariage pompeux, manoir cossu, titres côtés en bourse.

La belle tisse l'arantèle, ôte ses dentelles.

Bientôt naitra l'enfant de l'argent, manne providentielle lui remplissant son bas.

 

                                                                                                      Noellia Lawren

 

Tous droits réservés

 

 

Publié dans Poème

Commenter cet article

Angeline 23/04/2017 21:44

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci

Noellia Lawren 24/04/2017 21:37

Avec grand plaisir, belle journée à vous