Le secret d'Alice.

Publié le par Noellia Lawren

Le secret d'Alice.

Croquant dans sa pomme à pleine dent, Alice sautille gaiement.

Au détour d'une rue, un vieillard est assis sur une marche d'escalier, recroquevillé sur lui-même.

Naufragé de ce monde, injustice d'une vie bénie par Hadès, ses souvenirs brûlent sa mémoire.

Sous un pont, sa maison de carton.

L'enfant tapote sur son épaule, l'homme sursaute, lève vers la fillette un visage meurtrit aux yeux rougis.

Chaque jour, la petite le rejoint. Il lui conte son enfance, son poing gauche toujours fermé.

Aujourd'hui, Alice fête ses huit ans. Alors pour elle, l'ancien déplie lentement ses doigts, ouvre sa paume.

Emerveillée, l'enfant découvre une rose des sables, cadeau offert au brave homme par un compagnon d'infortune venu d'un pays lointain.

Il dépose son présent dans une des mains d'Alice et raconte:

"Dans ce trésor pousse la plus belle des fleurs, elle ne fane jamais, c'est la fleur de l'amitié."

Emue, l'enfant pleure. Le vieil homme la console.

Passe le temps, le vieillard rejoint les anges.

Depuis, chaque soir, Alice en secret , les yeux levés vers le ciel adresse un signe à son vieil ami, serrant sur son cœur, son trésor.

 

                                                                                       Noellia Lawren

 

Tous droits réservés

 

Publié dans Histoires courtes

Commenter cet article