Le vieux paysan.

Publié le par Noellia Lawren

Le vieux paysan.

Mains noueuses aux veines saillantes.

Chaque grain de sa peau respire le terroir.

Sa chair pétrie de la terre de son pays.

Une peau brunie sous le soleil des moissons.

L'accent de sa campagne accroché à sa vie.

Il est de ce bois que l'on ne brûle pas.

Il aime lire dans les nuages.

Assis sous un noyer centenaire, il regarde danser le blé au rythme d'une brise d'un juillet brûlant.

Sur la toile de son pantalon, il essuie avec application la lame de son opinel.

Il sort de sa  musette , enveloppée dans un torchon, une miche de pain dorée et croustillante, la signe en coupe une tranche.

D'une bouteille roulée dans un papier journal  pour en garder la fraîcheur, il avale une goulée du sang de la vigne pour se désaltérer.

Humble, de l'aube au crépuscule courber le dos en signe d'abnégation.

La terre, sa terre, Déesse féconde, mère nourricière.

Passe le temps, sonne le glas.

Adieu vie de labeur pour le sommeil de l'immortel.

Avril reviendra, se souviendra-t-il du brave paysan.

 

Noellia Lawren

 

Tous droits réservés.

 

Mains noueuses

Publié dans Histoires courtes

Commenter cet article

T. Siram 23/05/2017 10:27

Un message fort qui nous rappelle la vie de ses hommes et femmes en milieu rural, agricole de surcroît... une époque de ma jeunesse...

Noellia Lawren 13/05/2017 15:31

Bonjour Pierre
Merci pour votre commentaire, ce portrait, un hommage à mon grand-père
bien à vous, au plaisir de vous lire

Je vous invite à lire "Aimé et Madeleine" sur mon blog, le début d'un roman en référence au monde paysan d'avant-guerre

Rotpier 13/05/2017 15:11

Bonjour Noellia !

Très joli portrait de paysan ! j'en ai connu des comme celui-là, avec les mains noueuses et l'esprit très philosophe !

Bon après-midi,

Pierre ou Rotpier ... c'est au choix !

Noellia Lawren 08/05/2017 15:08

Merci Evy belle fin de journée

Evy 08/05/2017 13:35

Très beau bonne journée